Quitter WordPress pour sa propre interface admin : une grosse boulette ?

La découverte de WordPress est toujours un moment très agréable pour tout novice : pouvoir créer un design professionnel en quelques clics, disposer d'un site propice au référencement, le rêve ! Oui mais, WordPress a quand même quelques fragilités non négligeables.

Les mises à jour qui plantent le site


Qui n'a pas connu le plantage du site à la suite d'une MAJ de plugin, du thème ou de WordPress ? Il suffit d'un petit souci pour créer un bug intersidéral et dont vous aurez parfois bien du mal à sortir ! En effet, la grande richesse de WordPress implique aussi qu'il y ait énormément de fichiers liés les uns aux autres. Si l'un deux ne fonctionnent pas ou devient incompatible avec les autres à la suite d'une MAJ, vous pouvez mettre un certain temps à le trouver, ou même devoir faire appel à un professionnel pour débugger votre site. Ce qu iest vraiment dommage quand on sait que la plupart des sites vitrines et blogs tournant sous WordPress n'ont besoin que de très peu de fichiers en réalité, loin des milliers de fichiers WordPress... Faisant ce constat en 2015, j'ai refait tous mes sites à l'ancienne, sans aucune interface admin / back office car à l'époque, je ne savais pas les créer. J'ai pu gérer mes sites comme je l'entendais, ne plus dépendre d'extensions trop lourdes et avoir un affichage de mes sites ultra rapide. Aujourd'hui, j'ai intégré un back office à mes sites pour avoir plus de facilités dans la publication des articles et pages de mes sites. Le top en termes de performances et de réponses à mes besoins.

WordPress, trop lourd !


Lourd à installer avec des milliers de fichiers à charger, lourd à débugger car il y a des milliers de fichiers, lourd à dépanner quand vous êtes face à un bug de la page blanche qui empêche toute connexion au back office... Bref, j'ai toujours trouvé que WordPress était une machine trop lourde pour convenir à des petits sites (même un blog qui génère 100.000 vues par mois). Depuis que j'ai créé mon back office, grâce à la formation de développeur web que j'ai suivie, je dispose de sites à la fois léger et agréables à gérer au quotidien. Ce back office peut d'ailleurs tout à fait convenir à la majorité des webmasters WordPressqui cherchent une interface plus épurée, avec moins de fonctionnalités qu'ils n'utilisent pas forcément...

Quitter WordPress : vais-je le regretter ?


WordPress a 3 points forts : un choix de design rapide et top, un référencement au top avec les plugins SEO, un back office simple que tout le monde connaît. Mais pour rien au monde je ne regretterai WordPress. Les bugs imprévisibles étaient trop présents, les moindres réglages faisaient sauter mon design ou ma mise en page... Maintenant, j'ai une interface solide que je peux continuer à faire évoluer comme j'aime et selon les nouveaux besoins de mon activité.
Enfin, si jamais un jour je souhaite déléguer la gestion de mes blogs à un professionnel ou un proche, cela reste très simple avec le petit back office que j'ai conçu. Bien sûr, il faut connaître les 5 langages principaux du web pour modifier les fonctionnalités ou l'apparence.

Publié dans la catégorie Développement web par Lucie MANET le : 23-12-2019 13:57

Commentaires

Envie de commenter ?

Devis

Création site plombier et référencement Google au top !

Comment créer un site internet : 6 questions à se poser pour bien démarrer

Piratage de site WordPress : comment l'éviter ?